Madame la Présidente,
Monsieur le Directeur Général,

Le pays tout entier se prépare à un déconfinement progressif.

La Caisse régionale a présenté le mercredi 6 mai sa stratégie de reprise d’activité progressive au Comité Social et Economique de PCA.

Une activité qui ne s’est jamais vraiment arrêtée, puisque le secteur bancaire est en première ligne depuis le début de la pandémie.

A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle !

Au-delà des remerciements de la Direction générale, que nous recevons bien volontiers, pour l’engagement des salariés depuis le début de cette pandémie, il y a des actes forts qui sont toujours très appréciés.

Il s’agit de la GRATIFICATION !

TOUS les salariés de la Caisse régionale ont vécu une situation inattendue et exceptionnelle, et ce, quelque-soit leur situation personnelle.

Des mesures spécifiques sont à la disposition des Caisses régionales et notamment la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, dite « Macron », portée à 2000 euros pour les entreprises qui ont signé un accord d’intéressement.

Il est à noter que le montant de la prime peut être modulé selon les bénéficiaires en fonction des conditions de travail liées à l’épidémie de Covid-19.

Exonérée d’impôt sur le revenu, de cotisations et contributions sociales, cette prime est fiscalement très avantageuse, tant pour les entreprises que pour les salariés. ‌

Pour bénéficier de ces avantages, cette prime doit être versée au plus tard le 31 août 2020.

Le SNECA CFE-CGC demande à la Direction d’utiliser ce dispositif pour les salariés de PCA.

Le SNECA CFE-CGC demande également un maintien à 100% pour tous de la REC et de l’intéressement, compte tenu des efforts de chacun pour le bien de la société civile et de notre entreprise, dans ce contexte extrêmement difficile.