Rémunération Globale des Agents

Suite au mouvement de grève du jeudi 2 juin au matin, les organisations syndicales ont été reçues par la direction qui semble avoir prêté une oreille attentive à vos revendications.

L’Intersyndicale demande donc les MESURES d’URGENCE suivantes :

Sur la rémunération :
L’Intersyndicale demande une augmentation de 150€ sur l’indemnité de résidence.
Les mouvements de grève (ce n’est pas fini) de plusieurs Caisses de Crédit Agricole ont provoqué une réunion nationale d’urgence sur les salaires le 28 juin.
Notre Direction a décidé d’attendre les résultats de cette réunion avant de répondre à nos revendications.
L’Intersyndicale entend la position de la Direction même si la demande est à la main de nos dirigeants locaux.
Au-delà des négociations au national, les Organisations Syndicales demandent à la Direction de s’engager dès maintenant sur une compensation de « vie chère » à PCA pour les salariés, via l’indemnité de résidence :
Demande de garantie (au national + local) : plancher de 150€ net mensuel

Sur les conditions de travail :
Le respect de l’accord de « télétravail / travail à distance » :
* 2 jours pour les personnels des sites et 1 jour pour les agences (sur la base du volontariat),
* L’engagement de la Direction à partager les chiffres hebdomadaires de la mesure du TT/TD dans ces deux périmètres avec les Organisations Syndicales.
* Accorder un télétravail à 100% pour les personnes vulnérables qui en feraient la demande.

L’organisation du travail : « réunionite aiguë », planning aux injonctions intenables, e-learning…

La téléphonie :
* Arrêt des boucles en agence,
* Suppression des 2 décrochés pendant les entretiens (irrespectueux envers les clients présents, perte de concentration du conseiller),
* Différentes expérimentations ont été faites qui fonctionnaient très bien (ex : CCM, AMC).

L’arrêt des nocturnes et journées continues :
* Trop souvent inutiles et rajoutent de grosses contraintes d’organisations pour les salariés et managers.

RH :
* Ajustement des équipes sites et réseau
* Neutralisation des ambitions à hauteur de 25%
* Renforcement du service RH au service d’une plus grande disponibilité et proximité avec les agents
* Renforcement des services de production des sites
* Mise en place généralisée d’assistants aux conseillers spécialisés et étude sur les CPRO

RPS :
* Prise en compte des RPS dans tout nouveau projet

Pour conclure :
La Rémunération Globale des Agents et des conditions de travail dégradées sont de nature à provoquer un mécontentement bien plus retentissant que celui qui s’est traduit lors de cette dernière journée de grève. Dernière journée de grève qui a été bien plus largement suivie que les derniers chiffres annoncés par la Direction, qui ne tiennent pas compte des absences pour congé, maladie, formations, examens, temps partiels et pressions diverses à la limite de la légalité…

Des réponses rapides et sans nuance de la Direction avant le 15 juin sur ces revendications essentielles que sont la Rémunération Globale des Agents et leurs conditions de travail permettraient d’envisager sereinement la fin de ce mois de juin riche en rendez-vous de toutes sortes.